Ongoing Projects

« Éléments de l'attractivité touristique du territoire rural »

Projet de recherche de maîtrise de Mamoudou Tiranké Keita, sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D.
L’objectif général de ce travail de recherche consiste à identifier les éléments d’attractivité des territoires ruraux et de manières spécifiques ceux des territoires ruraux guinéens. L'identification des acteurs locaux qui contribuent à la construction de l’attractivité touristique, permettre d'aborder la relation entre la gouvernance et l'attractivité du territoire.

« Ambassadeurs du patrimoine mondial de Québec »

Projet de recherche sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D. avec la collaboration de Raphaël Delobbe, étudiant à la maîtrise en sciences géographiques.
Identification du rôle et des éléments transmis aux citoyens qui agissent en tant qu’ambassadeurs du patrimoine mondial dans des sites du patrimoine mondial. Ce projet vise à développer une trousse de l’ambassadeur du patrimoine mondial de Québec.
« Inventaire des produits liés au patrimoine mondial à Québec »
Projet de recherche sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D. et Laurent Bourdeau, Ph.D. avec la collaboration de Lauriane Lepage, étudiante à la maîtrise en sciences géographiques.
Le développement d’une expérience « patrimoine mondial » doit tenir compte de l’offre actuelle à Québec. Pour ce faire, un inventaire géolocalisé des produits et expériences touristiques associés au patrimoine mondial de l’UNESCO à Québec sera réalisé. Cet inventaire vise à connaître l’ensemble des produits et expériences identifiés au patrimoine mondial, ou dont la thématique pourrait être associée aux critères justifiant la valeur universelle exceptionnelle.
« Connaissances des visiteurs et outils d'interprétation relatifs à l'arrondissement du Vieux-Québec comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO »
Projet de recherche de maîtrise de Mme Lauriane Lepage, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
Les visiteurs de l’arrondissement historique du Vieux-Québec savent-ils que ce site est reconnu comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO ? Si oui, connaissent-ils les raisons qui ont motivé cette inscription ? Et cette inscription se reflète-t-elle dans l’expérience touristique vécue sur le site ? À partir d’une enquête quantitative auprès de plus de 400 visiteurs, le projet de recherche vise à documenter le niveau de connaissance et d’expérience des visiteurs à propos de l’inscription du Vieux-Québec comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO.
« Infrastructures cyclistes : des enjeux d’attractivité et de gouvernance territoriales »
Projet de recherche de doctorat de M. Guillaume Simard, sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D., et Pascale Marcotte, Ph.D.
La problématique de cette recherche porte sur les enjeux de la complexité des liens entre l’attractivité touristique et de la gouvernance d’une infrastructure cycliste. La mise en place et le maintien de ce type d’infrastructures interpellent des acteurs et organisations opérant à des échelles différentes et ayant des domaines d’intervention et des intérêts différents. L’objectif principal de cette recherche vise à déterminer quels sont les modèles de gouvernance permettant de soutenir le développement des infrastructures cyclistes et de renforcer l’attractivité touristique des territoires en région rurale.
« Profil de la main-d’œuvre en tourisme de nature au Québec »
Projet de recherche de maîtrise de Mme Christine Hersberger, sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D.
L’objectif principal de ce projet consiste à mieux connaître le rôle du style de vie de la main-d'œuvre dans l'attractivité des individus qui choisissent ce type d'emploi. Les entreprises de tourisme d’aventure et d’écotourisme situées hors des grands centres urbains ayant de plus en plus de difficulté à attirer de la main-d'œuvre, il apparaît pertinent de s'interroger sur le rôle du style de vie et des composantes particulières de cette industrie, soient le territoire sur lequel se déroule l'offre touristique, la nature des activités de tourisme d’aventure et d’écotourisme (ex. contemplative ou à haut risque) et la saisonnalité de l'offre touristique.
 « Innovation et authenticité en tourisme »
Projet de recherche de doctorat de Mme Isabelle Falardeau, sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D., et Pascale Marcotte, Ph.D.
Les concepts d’innovation et d’authenticité apparaissent comme des éléments incontournables qui façonnent le développement touristique. Dans la littérature scientifique et dans la pratique, l’innovation est souvent réduite à la nouveauté, même modeste, alors que l’authenticité fait écho à la tradition au sens large. Cette apparente dualité n’empêche pas le recours aux concepts combinés d’innovation et d’authenticité.
Comment l’innovation et l’authenticité sont intégrées dans le développement des produits touristiques ou des organisations? La réponse à cette question provient en partie de collectes de données réalisées par la technique de groupe nominal. Il s’agit d’une discussion de groupe dirigée par un modérateur dans le but de faire émerger des idées.
« Le tourisme de bien-être en milieu montagnard »
Projet de recherche de doctorat de Sopheap Theng, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D. 
Comment améliorer la santé physique, mentale et spirituelle à travers des pratiques touristiques ? Et comment intégrer ces pratiques dans l’offre d’une destination de montagne ? Le tourisme de bien-être propose une expérience touristique renouvelée et les destinations se positionnent sur ce nouveau marché en pleine expansion.
L’objectif de cette recherche est d’analyser ce marché émergent et d’identifier les conditions nécessaires pour son développement dans des espaces de moyennes montagnes. La réflexion porte sur la construction des offres nécessaires pour élaborer une filière attractive. Les modalités de mise en tourisme et d’aménagement du territoire sont abordées dans une démarche de tourisme durable.
« Mise en art de la montagne comme facteur d’attractivité – Le cas du Massif de Charlevoix »
Projet de recherche de maîtrise de Mme Jeanne Roy-Lemaire, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.

Le projet porte sur la pratique de mise en valeur de la montagne par l’art (artialisation), afin d’identifier comment cette mise en art peut faire office de facteurs d’attractivité pour un site naturel de montagne. Le phénomène de mise en art de la montagne sera étudié dans une perspective de marketing territorial et d’attractivité touristique pour toutes les saisons.

« Appartenance des Amis du Château »
Projet de recherche sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D. et Laurent Bourdeau, Ph.D. avec la collaboration de Mathieu St-Pierre, étudiant au programme de doctorat en sciences géographiques

À partir de l'utilisation de la cartographie, ce projet vise à illustrer la répartition spatiale des Amis du Château au Québec. D’un point de vue conceptuel, ce projet vise à mieux comprendre le lien entre la fidélité et l’appartenance des touristes et des résidents à l’égard d’un attrait touristique iconique. 

« Tourisme d’affaires et scientifique »
Projet de recherche sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D. et Pascale Marcotte, Ph.D.
La réalisation de cette étude permettra de clarifier la contribution de l’Université Laval au tourisme d’affaires de la région de Québec. L'Université Laval, acteur économique et scientifique de la région de Québec, représente un lieu pouvant attirer des événements d'affaires tant sur le plan local qu'international.
« Méthodologie, expertise marketing et hélicoptère »
Projet de recherche sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D. et Pascale Marcotte, Ph.D. avec la collaboration de Valérie Bessette, étudiante à la maîtrise en sciences géographiques.
Ce projet de recherche vise à comprendre le processus de décision du touriste lors de son choix d’activités en matière d’« héliactivités ».
« Portrait des clientèles des lieux d'accueil et de renseignements touristiques »
Projet de recherche sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D., Pascale Marcotte, Ph.D. et Yves Brousseau, M.Sc. de l'Université Laval, et du Dr. Olivier Dehoorne de l'Université des Antilles (FW) (France), avec la collaboration de Benoît Lalonde, M.Sc., professionnel de recherche au département de géographie et Mathieu St-Pierre, étudiant au programme de doctorat en sciences géographiques.
Le principal objectif de ce projet consiste à identifier les profils des touristes provenant des portes d’entrée de Montréal et de Québec qui séjourneront dans Charlevoix. La réalisation de cette étude permettra de proposer une démarche méthodologique globale pour le traitement et l’analyse des données des Bureau d’accueil touristique et Bureau d’information touristique de Tourisme Charlevoix.
« La mise en valeur touristique des sites français de la Seconde Guerre mondiale »
Projet de recherche de doctorat de M. Mathieu St-Pierre, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
L'objectif de ce projet est d'identifier et d'analyser les caractéristiques qui influencent la fréquentation touristique des sites français de la Deuxième Guerre mondiale, tant les caractéristiques intrinsèques et de proximité (taille et importance du site, l'aménagement ou l'accès) que les caractéristiques externes (telles que l'économie mondiale, les politiques touristiques ou la culture populaire (films, livres, jeux vidéo, etc.)). La pertinence de développer des produits touristiques à Québec, en lien avec ces événements mondiaux, sera également étudiée.
« Tourisme rural de Charlevoix et de la Martinique: Comparaison entre les routes touristiques »
Projet de recherche de maîtrise de M. Raphaël Delobbe, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
Le projet de recherche vise à comprendre le développement des routes touristiques en milieu rural à l’aide d’une étude comparative entre deux territoires et deux modèles différents, soit la Route des saveurs de Charlevoix et la Route des rhums de la Martinique. Le projet lie donc deux territoires et deux projets différents, dont les contrastes permettront de distinguer les forces et les faiblesses de chaque modèle.
« Tourisme et gastronomie »
Projet de recherche de doctorat de M. Ronaldo Tavares De Souza, sous la direction de Laurent Bourdeau, Ph.D. et Pascale Marcotte, Ph.D.
Un produit gastronomique, dégusté à la campagne, est-il bien meilleur ? Un produit, dégusté en ville, peut-il nous donner envie de visiter son lieu d’origine ? Cette relation de mobilité est au cœur de ce projet qui vise à comprendre comment les pratiques de consommation (ex. agrotouristique, restauration) influencent la valeur des produits gastronomiques et comment ces produits participent à l’attractivité du territoire dont ils sont issus
« La courte randonnée en montagne, une activité pour tous ? »
Projet de recherche de maîtrise de Mme Camille Lavallée, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
Plusieurs rêvent de sillonner les montagnes pour le contact privilégié avec la nature et les magnifiques paysages. ​Bien que la randonnée semble accessible à tous, plusieurs facteurs influencent l’expérience qui sera vécue lors de cette randonnée. Par exemple, le niveau de difficulté qui diffère d’un sentier à l’autre et le niveau de préparation des randonneurs. ​​La recherche portera donc sur les outils et les moyens disponibles pour favoriser une bonne évaluation des capacités des randonneurs et sur la façon dont les différents acteurs pourraient accompagner les randonneurs dans leur choix.
« Impacts des bateaux de croisière à quai sur la perception des populations locales et touristiques »
Projet de recherche de maîtrise de M. Maxime Labrie-Tremblay, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
Comment la population locale et touristique perçoit-elle la présence des navires de croisières?
Ce projet de recherche vise à comprendre comment l’augmentation du nombre d’escales et la concentration de celles-ci dans le temps peut affecter la perception des acteurs d’un même milieu et impacter socialement, économiquement, et environnementalement ce lieu. Ultimement, la méthode utilisée pourra être reprise dans le but d’améliorer le contexte politique et réglementaire des lieux portuaires au Québec.
« Les souvenirs touristiques »
Projet de recherche de maîtrise de Mme Valérie Bessette, sous la direction de Pascale Marcotte, Ph.D.
Porte-clés, boules à neiges, cartes postales… Quels types de souvenirs les touristes rapportent-ils de leur visite d’une capitale?

L’objectif de ce projet de recherche est de mieux comprendre comment une société distincte se représente à travers les souvenirs que proposent ses institutions politiques, mais également de comprendre les choix des touristes en termes de souvenirs. À quels niveaux (institution, ville, région, province, pays) associent-ils les souvenirs qu’ils achètent? Pour se faire, une comparaison entre les boutiques de l’Assemblée nationale du Québec et du Kremlin de Kazan (Russie) sera effectuée.